lundi 9 mars 2009

Grimpereau

"Tsip tsip tsip", un imperceptible mouvement dans les branche, voila tout ce qu'on à d'habitude la chance d'observer de cet oiseau. Le grimpereau des jardin (Certhia brachydactyla) est une sorte d'incarnation de la discrétion. Il faut dire qu'avec une taille de 12 cm et un poids de 10 g il n'a rien d'un pachyderme.


Pourtant, cet hiver, j'ai "redécouvert" cet oiseau. Je l'avais déjà entr'aperçu quelques fois, mais jamais très bien ni très longtemps. Et voila que deux (au moins) de ces charmants volatiles ont découverts notre mangeoire. Dès lors ils se sont fait une joie d'y revenir presque chaque jours. Étonnamment, ils étaient les moins farouches des oiseaux présents. Je pouvais m'avancer vers la mangeoire sans les voir, ils ne déguerpissais que si je m'approchais à moins de 10 mètres, et encore. Beaucoup plus frêles que la plupart des autre oiseaux (mésanges hargneuses, verdiers ventripotents, serins belliqueux,...), ils n'était pourtant pas très effrayés par les menaces de ces derniers. Ils s'éloignait rapidement puis revenais toujours, picorant les boules de graisses, accrochés à l'écorce.


Zoomez donc sur cette photographie. Le grimperau à le bec ouvert, occupé à grignoter son morceau de gras.

Plusieurs fois je tentais de les photographier, mais la lumière d'hiver grisâtre ne donnais aucun cliché publiables. Heureusement, le printemps commença à pointer ses bourgeons et je pus profiter de quelques journées ensoleillées pour mes affuts. Je me posais sur un siège de camping, à 5 ou 6 mètre de la mangeoire et j'attendais. Ils étaient les premiers à revenir.


L'animal n'est pas rare. Si vous vivez à proximité d'un petit/grand/moyen bois, il est tout à fait possible que vous ayez près de chez vous plusieurs de ces petit volatiles. Si vous désirez l'observer, il va falloir le chercher. Ou tout bètement mettre une mangeoire près de votre maison. Bien sur je ne saurais être tenu responsable de l'absence de grimperau chez vous.
Cherchez bien.

A bientôt.

4 commentaires:

Nicolas a dit…

Salut les gars,

je voudrai vous demander comment vous arriver a différencier le grimpereau des bois de celui des jardins ?

Lucas a dit…

Salut Nicolas,

Voila le genre de question que redoute un ornithologue amateur. L'ornithologue amateur, c'est moi.

Le mieux est de s'en remettre au guide ornitho. Le meilleur critère, si je ne m'abuse, est la présence ou non d'un "galon" jaunâtre sur l'aile. Mais je ne me souvient plus chez quelle espèce il est présent. Je te conseil donc de chercher une autre source.

A bientôt.

Nicolas a dit…

Bonjours à tout les deux,

Après quelques recherche j'ai apris que les deux oiseaux se distingues au chant et aussi à la longueur du bec.
Je te souhaite bonne chance pour son identification.

A plus

Lucas a dit…

Salut Nicolas,

En plus des critères que tu as cité, on peut ajouter la répartition de ces oiseaux. Le grimpereaux des bois vis en altitude.
Celui-ci est un grimpereaux des jardins.

A bientôt.