jeudi 11 novembre 2010

Polypode commun

Les vieux murs et les sous-bois humides sont les deux principaux milieux ou chercher les fougère dans nos régions. Pas bégueule pour un sous, le polypode (Polypodium vulgare) s'installe aussi bien sur l'un que dans l'autre. En plus de ça il n'est pas rare du tout. Et pour couronner le tout, il a un nom latin facile à apprendre : Polypodium vulgare. On n'en fait plus des fougères comme ça.
Mais avant de vous parler de lui plus en détail, laissez moi vous le présenter.

 Une tige de 10 à 30 centimètres environ, des limbes (les "feuilles" qui partent de la tige) long et arrondis, dressé tout seul, voila le profil de notre sujet.
Mais au fait, "polypode" ça veut dire quoi ? "Poly" signifie "plusieurs" et "pode" veut dire "pied". Partant de là, on peut supposer que "polypode" signifie "plusieurs pieds". Ce qui est assez étrange quand on sait que cette plante ne pousse jamais en touffe, comme vous pouvez le voir ci-dessous.

 Alors quelle est l'explication de ce nom étrange ? 
En fait, le polypode pousse à partir d'une grosse racine qui donne chaque année une fronde et une seule. Mais la racine croissant petit à petit, elle garde la trace de toutes les frondes auxquelles elle a donné naissance. Il n'en fallu pas plus aux savants pour lui donner ce nom.

En parlant de la racine du polypode, figurez vous qu'elle se mange. Les gosses d'autrefois appelaient ce casse-croute "réglisse des bois". Laissez moi vous dire que la racine de polypode n'a pas le gout de réglisse et qu'en plus elle est absolument infecte, amer comme seul un dépressif peut l'être. Mais enfin, si jamais la nourriture venait à manquer lors de votre prochain raid "50 jours en forêt les yeux bandés", vous pourrez toujours vous rabattre sur le polypode.
 
C'est joli toutes ces petites bouboules blanches, hein ? Mais je sens poindre en votre esprit l'éternelle question de celui qui s'interroge sur le monde (et plus particulièrement sur les petites bouboules blanches en dessous des feuilles de fougère) : "C'est bien joli, mais c'est quoi ?". Eh bien figurez vous que ce que vous voyez là est une des partie de l'appareil reproducteur de la plante. Les savants, toujours aussi boute-en-train, ont donné plein de noms rigolos à toutes ces parties. Ainsi chaque petit tas est une sore, formé de plein de sporanges (les fameuses bouboules) qui, à maturité vont libérer tout plein de spores qui iront au loin donner un autre pied de polypode (si mère nature est d'accord).

Si vous voulez faire la rencontre de cette charmante fougère, vous pouvez aller la trouver dès que le coeur vous en dit. Complètement étrangère aux 35 heures, elle se fera un plaisir de vous recevoir 24h/24 et 7j/7.
Par contre, elle n'est pas dans le botin.
Il va falloir que vous la cherchiez.
C'est parti.






Vous êtes encore là ? Mais vous attendez quoi !?

5 commentaires:

DELIRY Cyrille a dit…

Un polypode en cache trois autres... je confirme que le Polypode aux racines de réglisse existe bel et bien. C'est le fameux Réglisse des bois (Polypodium vulgare). Trois espèces se cachent sous le nom du Polypode et deux ont les racines au goût terreux ou amer : Polypodium interjectum et Polypodium cambricum.

Mad a dit…

ben, c'est simple: moi j'attends que le jour se lève! il fait nuit...

Lucas a dit…

Ah le fourbe ! Ainsi donc il existe en trois espèce ?
Hmmm, et mis à part le goût, y a-t-il un ou plusieurs critères qui permettrait de les différencier ?

tatou9 a dit…

C'est quoi une fronde ? Et "sore" c'est vraiment sore ou c'est que tu as oublié le "P" ?

Lucas a dit…

La fronde c'est la feuille de la fougère : tige + trucs verts qui partent de la tige.
Quand aux sores, nulles erreurs de ma part là dessous. Les sores sont les petits tas de boules blanches sous les feuilles, alors que les spores sont les "graines" des fougères (qui sortiront des petites boules blanches).