samedi 19 septembre 2009

Aigrette

Les plans d'eau de toutes tailles sont de formidables endroit ou chercher les plantes et animaux. Bien souvent, ce sont les oiseaux que l'on voit le mieux parmi ces derniers. Il y en a ici une diversité impressionnante, les uns petits et rapides, d'autre bariolés, certains ont de grandes pattes et d'autres un long bec. Aujourd'hui, je vais vous parler de deux espèce proches qui fréquente ce genre de milieu. Comme l'indique mon titre, il s'agit des aigrettes.

Tout d'abord je vais vous présenter la plus commune des deux espèce. Quand je dis commune, il me faut nuancer. Cet oiseau ne court pas les étangs. Par endroit, il est assez courant et on l'observe aisément, ailleurs il faut le chercher longtemps avant de l'apercevoir. Dans tout les cas, c'est un animal très craintif et il se sauve à la moindre vue d'un quelconque humain.


D'une élégance qui force l'admiration, l'aigrette garzette (Egretta garzetta) garde un plumage immaculé tout en passant sa journée les pieds dans la vase. C'est d'ailleurs à ses pieds qu'on la reconnait d'un de ses cousin, le héron garde-bœuf (Bubulcus ibis). Ce dernier, oiseau rustique et peu distingué se contente d'avoir les pieds de la même couleur que les pattes, c'est à dire noires. Plus snob, l'aigrette arbore des pieds jaunes vifs qui tranchent sur les pattes sombre lorsqu'ils sont visibles.

Plus active que les grands hérons que l'on voit faire le pied de grues (expression appropriée s'il en est) en attente d'un poisson, les petites aigrettes se déplacent plus activement et n'hésitent pas à poursuivre le petit gibier qui les intéressent (tétards, alevins, insectes aquatiques, ...) à grandes enjambées.

Voila la deuxième espèce dont je voulais vous parler. Il s'agit de l'oiseau de l'arrière plan. Les trois autre sont des aigrettes garzette, comme celles des photos précédentes. Vous vous êtes aisément rendus compte de la différence de taille qui sépare les deux espèces. C'est de là que la grande aigrette (Ardea alba) tire son nom. En effet, si la "petite" aigrette mesure entre 55 et 65 cm de haut, la grande atteint la taille d'un héron, c'est à dire environ un mètre de haut. Elle en a par ailleurs l'attitude plus patiente.

De par sa taille importante, la grande aigrette peut s'attaquer à des proies plus consistantes que sa cousine. Elle est par ailleur plus rare et ne s'observe pas très souvent. Son bec, noir en période de reproduction, vire au jaune en hiver. En revanche, ses pieds restes sombre en permanence, ce qui peut être un bon critère quand la taille n'est pas facile à évaluer.

Le meilleur moyen de se rendre compte de l'élégance de ces oiseaux est bien entendu d'aller les voir. N'hésitez plus et rendez-vous immédiatement à proximité de l'étang le plus proche de chez vous. Et si vous n'apercevez aucun de ces deux oiseaux, consolez vous en admirant tous les autre habitants de la zone humide. D'aucuns sont petits et rapides, d'autre bariolés, certains ont de grandes pattes et d'autres un long bec, mais ça vous le savez déja ...

6 commentaires:

Mad a dit…

Les photos sont très très belles!
Merci Lucas!

Lucas a dit…

Voila un commentaire qu'il est bien !

Nicolas a dit…

Je trouve tes écris sur les aigrettes superbes et très bien documenté mais silteplait n'insulte pas trop le héron garde-boeuf qui est tout de même un très belle oiseau.

Lucas a dit…

Houla ! surtout ne prenez pas mes articles au premier degré. Je fait très souvent usage du second et une bonne connaissance de celui-ci sera souvent nécessaire à la compréhension de ce que j'écris.
Alors ne t'inquiète pas pour ces chers hérons gardes-boeufs, je ne les considère évidement pas comme les gueux de la gent ailée.

Laura a dit…

Je vais enfin pouvoir reconnaître quelques oiseaux, donc je prend note, comme ça plus question que ton frère me nargue parce qu'il en sait plus :P

Ouah...
Franchement encore une fois je crois que j'ai appris plus en lisant ton article que dans tous les parcs zoologiques où je suis allée jusqu'à présent o_o
Par contre autant dire que je vais mettre longtemps à lire entièrement ton blog !
J'ai regardé toutes les pages, pour estimer leur nombre, et je pense que ça va prendre du temps ^_-
Comme tes articles sont des concentrés de bonnes informations, ça vaut le coup de prendre son temps ;)

Bravissimo :)

Lucas a dit…

Mon frère est mon plus ancien disciple. Il baigne dans l'ornithologie depuis son plus jeune age. Par conséquent il connait assez bien le monde de la gente ailée.
La prochaine fois que tu le vois, demande lui le nom latin du martin-pêcheur. Je ne sais pas s'il l'a parfaitement appris.

Quand à la quantité d'information contenues dans mon blog, elle est loin d'avoisiner celle d'un parc naturel sérieux. Cela dit, c'est gentil de me comparer à eux, merci beaucoup.

Content que mon blog te plaise.
Bonne lecture.