lundi 15 décembre 2008

Que voir à la mangeoire ?

"Souvent haïssable est le corbeau,
et pourtant
ce matin de neige"
Haïku (poème japonais) de Basho

Cette semaine il a neigé chez moi, beaucoup. Après deux jours à tomber, la neige atteignait presque 40 centimètres. Ça s'est arrêté là, mais les oiseaux ont soudain trouvés beaucoup plus d'attrait à nos mangeoires. Ci-dessous, vous trouverez plusieurs photos d'oiseaux divers (d'hiver) que j'ai prisent chez moi. Il vous appartiendra de les identifier. Lorsque vous pensez en avoir reconnu un ou plusieurs, faites moi parvenir vos propositions dans les commentaires. Voici-les photos.

Certainement parmi les plus bariolés de nos régions...

Un élégant acrobate.

Une jolie petite boule de plume.

Un géant à galon bleu.

L'un est plutôt rare à la mangeoire, l'autre beaucoup moins.

Si vous ne pouvez absolument pas attendre la semaine prochaine pour connaitre l'identité de ces charmantes bestioles, vous pouvez cliquer sur les images. Cependant, le premier à répondre ne gagne rien, donc pas la peine de "tricher" le plus vite possible. La semaine prochaine, je vous présenterais quelque peu chacune de ces bestioles.
D'ici là, méditez un peu sur le poème qui commence cet article.

A bientôt.

Attention : les réponses se trouvent dans les commentaires. Ne les ouvrez pas si vous comptez chercher plus longtemps. Par contre ce n'est pas parce que quelqu'un à déjà trouvé les réponses que les votre ne m'intéressent pas.

2 commentaires:

une corneille noire a dit…

alors, idéntification facile sauf sur un seul: "une jolie petite boule de plume". Mésange, oui, mais laquelle? nonette, boréale, noire?

Sinon, dans l'ordre: Charbonneret élégant, Sitelle torchepot,mésange inconnu, un bon gros Geai des chènes, un Gros-bec casse-noyaux (quoique celui-la je suis pas tout a fait sur.) et une mésange bleu.

Lucas a dit…

Bravo la corneille, tout ce que tu dis est juste.
Dire que tout cela tu le sais grâce à moi... Tu devrais me remercier plus souvent (eh eh).

Les mésanges nonnettes et boréales sont de couleur très unies à l'exception de la calotte. De plus, on remarque ici les joues blanches entourées par du noir sur une partie de leur pourtour. Enfin, la tache blanche sur la nuque nous ôte tous nos doutes : il s'agit d'une mésange noire.

Et le gros-bec (ou grosbec, je sais pas si on peut dire les deux) en est bien un.

A bientôt.